Françoise Marquet-Zao donne au musée Cernuschi la collection d’objets d’art chinois de son mari Zao Wou-Ki, comprenant une dizaine de bronzes anciens, des céramiques et des jades, mais également des œuvres de son ami le peintre Walasse Ting.

La donation contient en outre une céramique ancienne et quatre céramiques récentes de Zao Wou-Ki, afin de compléter la collection d’arts décoratifs et design du musée Cernuschi.

Afin de souligner les liens anciens entre Zao Wou-Ki et le musée – le musée Cernuschi fut le premier musée français à exposer Zao Wou-Ki dès 1946 – et en mémoire de son ancien directeur Vadime Elisseeff, dix-huit œuvres sur papier de 1947 à 2005 sont également données, faisant ainsi du musée Cernuschi l’un des musées français le plus complet sur l’œuvre dessiné du peintre.