RIGAUD Jacques, préface du catalogue de l’exposition Zao Wou-Ki à la galerie Thessa Hérold à Paris, Edition Galerie Thessa Hérold, Paris, 2000.

(…) "Devant une toile jamais encore vue de Zao Wou-Ki, j’aime, après une longue observation, fermer les yeux, essayant alors, non de me la représenter, mais de faire renaître l’émotion que je viens d’éprouver à sa vue. Sous mes paupières closes apparaissent alors des couleurs, des formes un peu confuses, des détails quasi-graphiques, mais plus encore des sensations, quelque chose qui ressemble à une musique jamais entendue, et par-dessus tout un bien-être indéfinissable, comme si le courant du temps qui passe m’emportait vers un horizon où tout est calme et beauté. (…)."

orange dot   Retour sur la liste