Évènements  04.03.20

Inauguration du nouveau parcours des collections permanentes du musée Cernuschi et complément de donation de Zao Wou-Ki

La réouverture du musée Cernuschi, musée des Arts asiatiques de la Ville de Paris, le 04 mars 2020 a permis de dévoiler le nouveau parcours des collections permanentes voulu par son directeur, Eric Lefebvre.
Le réaménagement total du parcours permet désormais de mieux découvrir la richesse des collections du musée pour les sections chinoise et japonaise, mais également vietnamienne et coréenne. La chronologie de ce parcours aborde enfin la création asiatique jusqu’au 20ème siècle et intègre également des créations contemporaines.
Cette nouvelle présentation fait la part belle aux donations qui sont venues compléter les collections d’Henri Cernuschi, fondateur du musée. Parmi elles, la donation de Françoise Marquet-Zao en 2016, constituée d’œuvres de son mari ainsi que de sa collection personnelle d’objets chinois anciens, a permis ainsi d’enrichir les collections publiques parisiennes de pièces antiques et de renforcer la présence d’œuvres de Zao Wou-Ki dans les musées français.

On retrouve ainsi au gré des vitrines cinq bronzes de sa collection : le tripode ding de la dynastie Shang (vers 1500 – vers 1050 av. J.-C.), le vase gui et le vase fanghu des Zhou de l’Ouest (vers 1050 – 771 av. J.-C.), le grand tripode ding des Royaumes combattants (453 – 221 av. J.-C.) et le brûle-parfum en forme de canard des Han de l’Ouest (206 avant – 9 après J.-C.). Plus avant dans le parcours, ce sont deux céramiques chinoises qui sont présentées : le bol à couverte Jun et le plat à couverte céladon de la dynastie Yuan (1279-1368).

Musée Cernuschi, tripode en bronze, Shang (photo A.H.)
Musée Cernuschi, vase gui en bronze, Zhou de l’Ouest (photo A.H.)
Musée Cernuschi, vase fanghu en bronze, Zhou de l’Ouest (photo A.H.)
Musée Cernuschi, tripode ding en bronze, Royaumes combattants (photo A.H.)
Musée Cernuschi, brûle parfum en bronze, Han de l’Ouest (photo A.H.)
Musée Cernuschi, bol en grès à couverte Jun, Dyn. Yuan (photo Y.H.)
Pour accompagner cette réouverture, Françoise Marquet-Zao a complété sa première donation de 2016 en offrant trois nouvelles céramiques originales de son mari, dont deux sont présentées. La première, un plat aux teintes bleutées est un nouveau témoignage des recherches plastiques de Zao Wou-Ki vers 1954. Ce plat vient compléter les petits bols aux parois fines, dont il partage les motifs dérivés des signes archaïques chinois. Sa forme est cependant différente car il s’agit d’une céramique aux parois plus épaisses. L’artiste semble également jouer avec la couverte bleue qui montre des profondeurs différentes, sans doute un écho lointain aux recherches anciennes des céramistes chinois.
Donation Cernuschi. Plat, vers 1954 (photo Y.H.)
Donations Cernuschi 2016. Vases vers 1954 (photo Y.H.)
Afin de donner une vision complète des créations de Zao Wou-Ki sur céramique, deux vases de la manufacture nationale de Sèvres ont également été donnés. Ces pièces uniques ont été peintes directement par l’artiste en 2007 en utilisant le célèbre bleu de Sèvres, sur des formes issues du répertoire ancien de la manufacture, un vase Anne-Marie Fontaine et un vase Gauvenet. Le musée Cernuschi devient ainsi la plus importante collection de céramiques originales de Zao Wou-Ki dans le monde.
Donation Cernuschi 2020. Vase de Sèvres de forme Anne-Marie Fontaine, 2007. Droits réservés
Donation Cernuschi 2020. Vase de Sèvres de forme Gauvenet, 2007. Droits réservés