La Fondation

Notre mission

La Fondation Zao Wou-Ki a pour but de promouvoir la vie et les œuvres du peintre Zao Wou-Ki (1920-2013).

Elle entend ainsi rendre hommage, préserver et faire connaître son travail, afin d’en assurer la transmission.

À propos de la Fondation

Constituée en Suisse du vivant de l’artiste et inscrite au Registre du commerce du canton de Genève, la Fondation Zao Wou-Ki soutient les activités artistiques, culturelles et administratives portant sur l’œuvre de l’artiste. Elle est soumise à la surveillance du Département fédéral de l’intérieur suisse.

La Fondation ne possède ni ne vend aucune œuvre de Zao Wou-Ki.

Statuts et administration

Membres du conseil

Présidente

Mme Françoise Marquet-Zao

Épouse de Zao Wou-Ki, légataire universel
et seule titulaire du droit moral de l’artiste.

Directeur artistique

M. Yann Hendgen

Trésorière et membre

Mme Muriel Sutter

 

 

Vice-président

M. Jean-François de Clermont-Tonnerre

Secrétaire et membre

Mme Marie-Laure de Clermont-Tonnerre

Membres

M. Pierre-Bruno Genon-Catalot
Mme Valentine Genon-Catalot
M. Philippe Pochet

Demande de certificats

Françoise Marquet-Zao a été instituée légataire universel par testament olographe rédigé par l’artiste.
Elle est donc à ce titre seule dépositaire du droit moral de l’artiste, et seule habilitée à gérer, en sa qualité de Présidente de la Fondation Zao Wou-Ki, le patrimoine artistique de l’artiste.
Madame Marquet-Zao est en outre membre de la société ProLitteris, société suisse de droits d’auteur.
ProLitteris défend en outre les droits d’auteur de ses adhérents à l’étranger au travers d’un réseau international composé de plus de cinquante sociétés sœurs qui interviennent pour la perception des droits sur leur territoire d’exercice.
La Fondation Zao Wou-Ki participe à la gestion des droits patrimoniaux attachés aux œuvres de l’artiste (droits de reproduction, droit de représentation et droit de suite notamment).
En conséquence, toute demande relative à la reproduction ou à la représentation d’une œuvre de Zao Wou-Ki devra être adressée à la Fondation en vue de recueillir l’autorisation de Madame Marquet.
La Fondation est, en sa qualité de spécialiste de l’œuvre de Zao Wou-Ki, la seule entité habilitée à délivrer des certificats d’authenticité.
Tout acheteur potentiel d’une œuvre originale de Zao Wou-Ki est invité à se renseigner auprès de la Fondation Zao Wou-Ki avant de l’acquérir, pour son authentification.
La Fondation émet à titre onéreux les certificats d’authenticité des œuvres de l’artiste. À défaut de suivre cette procédure, l’acquéreur potentiel s’expose sous son entière et seule responsabilité à être victime d’une contrefaçon.

Catalogue Raisonné

Durant toute sa vie, Zao Wou-Ki a compilé toutes les informations qu’il a pu recueillir sur son œuvre, dans le but d’en garder trace et d’en assurer la pérennité. Ces archives, initiées sous sa supervision, constituent l’ensemble le plus riche d’informations sur l’artiste et son œuvre. L’aboutissement de ce travail est la publication de catalogues raisonnés.
L’œuvre peint de Zao Wou-Ki représente environ 1 800 peintures entre 1935 et 2008, date à laquelle il décide d’arrêter la peinture à l’huile. Il faut encore ajouter à ce chiffre son travail sur papier (dessins, aquarelles, encres de Chine), les arts décoratifs (tapis, tapisseries, céramiques et porcelaines, décors) ainsi qu’environ 400 estampes qui ont déjà fait l’objet d’un catalogue raisonné à part.
La Fondation Zao Wou-Ki a ainsi lancé en 2015 la préparation du premier tome du Catalogue raisonné des peintures (1935-1958), publié en novembre 2019. Les deux autres tomes (1959-1979 et 1980-2008) paraîtront vers 2021-2022.

Si vous souhaitez vérifier si votre ou vos œuvres sont bien présentes dans nos archives et seront donc reproduites dans le catalogue raisonné, merci de remplir le formulaire suivant.  

Lutte contre la contrefaçon

État des lieux

Zao Wou-Ki est reconnu dans le monde entier comme l’un des plus grands artistes contemporains d’origine chinoise. La Fondation Zao Wou-Ki, organisation à but non lucratif, est dédiée à préserver sa réputation et l’intégrité de son Œuvre.
Or, la contrefaçon est un fléau mondial qui porte gravement atteinte aux intérêts et à l’image de Zao Wou-Ki. À cet égard, la Fondation lutte sans relâche contre les contrefacteurs qui tentent de s’approprier le travail de Zao Wou-Ki en faisant circuler, sur le marché de l’art, de fausses œuvres dans le but de tromper les collectionneurs sur leur authenticité.
Soucieuse de défendre les intérêts des collectionneurs ayant acquis ou désirant acquérir des œuvres de Zao Wou-Ki, la Fondation offre de certifier gracieusement l’origine de toute œuvre attribuée à Zao Wou-Ki qui lui serait présentée, en vue d’une éventuelle acquisition ou exposition. À ce jour, la Fondation est la seule autorité habilitée à vérifier l’origine des œuvres attribuées à Zao Wou-Ki et à certifier leur authenticité.
La Fondation est accompagnée dans cette lutte par le cabinet d’avocats français FTPA, qui dispose d’une expertise large et reconnue dans le domaine de la propriété intellectuelle et qui s’appuie sur un réseau juridique international de correspondants extrêmement réactifs :
Zao Wou-Ki dans son atelier, 1995, Hervé Pasquet

Contact

Fondation Zao Wou-Ki

Rue du Rhône 100
C/o Fiduciaire Verifid SA
1204 Genève – SUISSE

Présidente

Mme Françoise Marquet-Zao

info@zaowouki.org

Trésorière

Mme Muriel Sutter

info@zaowouki.org

Directeur Artistique

M. Yann Hendgen

yann.hendgen@zaowouki.org

Assistante du Directeur Artistique

Mme Jade Lu

jade.lu@zaowouki.org

Presse

presse@zaowouki.org

Détails de l’atelier de Zao Wou-Ki, 2011, Antoine Mercier

Détails de l’atelier de Zao Wou-Ki, 2004, Yann Hendgen

Contact

Maître Philippe POCHET
Cabinet FTPAᅠ·ᅠ1 bis, avenue FOCH 75116 Paris, France
ppochet@ftpa.frᅠ·ᅠ+33 (0)1 45 00 86 20

La coordination des équipes juridiques permet ainsi à la fois de procéder dans les plus brefs délais aux investigations nécessaires au plus près des sources de contrefaçon identifiées, mais également de prendre toutes les mesures appropriées pour assurer la répréhension de ces agissements illicites partout dans le monde.

Les efforts conjugués réalisés dans ce domaine ont permis d’aboutir à une collaboration efficace avec les principales plateformes de vente en ligne, ayant permis de porter un coup d’arrêt à la prolifération de contrefaçons d’œuvres de Zao Wou-Ki au cours des dernières années.

A ce titre, les actions entreprises de longue date avec la plateforme Ebay ont permis de mettre en place des mesures préventives efficaces de filtrage des annonces en ligne, sous la surveillance d’une équipe dédiée à la protection quotidienne des œuvres de Zao Wou-Ki, en concertation avec la Fondation et ses avocats.
Il a ainsi été défini, en collaboration avec un certain nombre d’acteurs de la vente sur internet, une liste de critères permettant d’identifier, en amont, des œuvres contrefaisantes de Zao Wou-Ki. Compte tenu de la notoriété de l’artiste, les œuvres majeures de Zao Wou-Ki (peintures, aquarelles, encres) ne sauraient être vendues sans certificat d’authenticité via des plateformes de vente en ligne, en dehors de celles des grandes maisons de vente reconnues.
Au vu de la côte actuelle de l’artiste, il s’avère assez aisé pour un acheteur/ collectionneur d’identifier une œuvre contrefaisante, dès lors que celle-ci est affichée à un prix dérisoire au regard de sa valeur réelle sur le marché.

De même, les termes « stock(s) limité(s) », « Très rare œuvre originale », ou encore « Zao Attributed », ou encore « Zao In the manner of », fréquemment utilisés dans le descriptif des annonces d’œuvres contrefaisantes de Zao Wou-Ki, doivent immédiatement alerter les acheteurs potentiels.

Les œuvres en provenance du Pérou, du Cambodge, du Vietnam, d’Espagne, d’Italie ou de Hongrie sont, dans la majorité des cas, constitutives de contrefaçons et font ainsi, à la demande de la Fondation, l’objet d’une vérification particulière par les équipes des plateformes internet, dont fait partie Ebay.
Alertées par cette réalité, certaines plateformes, à l’instar d’Ebay, veillent désormais, après vérifications de leurs équipes et en accord avec la Fondation, au retrait des annonces portant sur de telles œuvres, voire à interdire l’accès en ligne lorsque leurs auteurs ont été identifiés.

Si des avancées significatives ont été obtenues en matière de lutte contre la fraude artistique, la Fondation invite néanmoins tout acheteur potentiel d’une œuvre de Zao Wou-Ki à la plus grande prudence lors d’un achat via des plateformes de vente en ligne. A titre d’illustration, une particulière vigilance doit être observée avec les plateformes www.liveauctioneers.com ou encore www.invaluable.com.

Il va sans dire que dans la lutte contre la contrefaçon, la coopération de chacun est de nature à contribuer à l’objectif d’une éradication maximale des contrefaçons.
Nous vous recommandons donc de porter systématiquement à la connaissance de la Fondation toute présentation, en vue d’une éventuelle vente ou exposition, d’œuvre attribuée à Zao Wou-Ki, afin de nous mettre en mesure d’en certifier l’origine.

Toute demande doit être adressée à :
Mr. Yann Hendgen, Directeur artistique
Fondation Zao Wou-Ki
Rue du Rue du Rhône 100 – C/O Fiduciaire Verifid SA,
1204 Genève, Suisse

Email : yann.hendgen@zaowouki.org

Les auteurs du délit de fraude artistique, ainsi que tout marchand ou commissionnaire qui aura sciemment recelé, mis en vente ou en circulation de tels objets sont passibles de 2 ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende, sans préjudice du versement de dommages-intérêts (loi du 9 février 1895).
Nous comptons sur votre coopération et tenons à vous remercier par avance de votre soutien, essentiel au combat que nous menons sans relâche contre ce type d’agissements, entachant le nom de Zao Wou-Ki.

Actualité des faux

1. Contrefaçons au Pérou

Nous constatons que des contrefaçons en provenance du Pérou sont actuellement diffusées via des plateformes de vente en ligne, comportant, au dos, une étiquette indiquant « Galerie de France », telle que reproduite ci-après:

Les contrefacteurs n’hésitent pas, en outre, à accompagner ces contrefaçons de faux certificats d’authenticité.

Nous vous demandons de faire preuve de vigilance, et en cas de doute, n’hésitez pas à vous adresser à la Fondation Zao Wou-Ki, seule entité habilitée à authentifier les œuvres de l’artiste.

2. Fausses estampes

Nous avons constaté l’apparition sur le marché d’une multiplicité de fausses estampes revêtues de l’imitation de la signature de Zao Wou-Ki, accompagnées, en outre, de faux certificats d’authenticité.

Ces faux artistiques utilisent des photographies d’œuvres de Zao Wou-Ki trouvées sur internet (peintures, œuvres sur papier, estampes) pour créer de fausses estampes dont vous trouverez un exemple ci-dessous.

Ni l’artiste de son vivant, ni la Fondation Zao Wou-Ki n’ont délivré, ne délivrent ou ne délivreront de certificat d’authenticité pour les estampes. Nulle autre personne n’est habilitée à délivrer un certificat d’authenticité pour une œuvre de Zao Wou-Ki. Nous vous demandons d’être extrêmement suspicieux dans toute vente proposant un certificat d’authenticité pour une estampe. Une fois encore, tout doute et/ou toute suspicion sur l’authenticité d’une estampe doit conduire à la consultation sans frais de la Fondation.
Il va de soi qu’une telle situation est extrêmement inquiétante pour la Fondation et porte gravement atteinte aux intérêts et à l’image de Zao Wou-Ki.

Le catalogue raisonné des estampes de Zao Wou-Ki a été rédigé par Jørgen ÅGERUP en 1994 : Zao Wou-Ki – The Graphic Work. A Catalogue Raisonné 1937-1995, Skørping, Heede & Moesturp, Danemark (237 p.), ainsi que dans un supplément datant de 2000 : Zao Wou-Ki, The Graphic Work 1995-2000, Skørping, Heede & Moesturp, Danemark (15 p.).

3. Ateliers de faussaires au Cambodge / Vietnam

Des ateliers de faussaires apparemment situés au Cambodge et au Vietnam, reproduisent, à travers des techniques qui semblent sophistiquées, de nombreuses œuvres de Zao Wou-Ki, en toute illégalité, avant de les commercialiser à l’international via leurs sites internet.

Ces œuvres sont illicites, et constituent des contrefaçons avérées des œuvres de Zao Wou-Ki.

Détails de l’atelier de Zao Wou-Ki, 2001, Antoine Mercier