Exposition en cours  01.11.20 – 31.12.2020

Œuvres de Zao Wou-Ki exposées

L’épidémie de Covid 19 a malheureusement contraint la majorité des musées français et européens à fermer leurs portes pour une durée indéterminée.
De nombreuses œuvres de Zao Wou-Ki étaient accrochées sur leurs cimaises et nous vous proposons de les visiter en photographie ou en visites virtuelles quand cela est possible.

L’exposition collective Extra Large. Tapestries from Picasso and Le Corbusier to Louise Bourgeois au Kunsthal de Rotterdam (Pays-Bas) est la première présentation dans ce pays de tapisseries de grands formats. Si certains artistes sont très connus pour leurs tapisseries comme Picasso, Jean Lurçat ou Le Corbusier, de belles découvertes d’artistes contemporains sont à faire, comme les créations récentes de la Manufacture nationale des Gobelins pour Alain Séchas.
C’est également la possibilité de voir ou revoir la grande tapisserie de 1973-1976 d’après un carton de Zao Wou-Ki, prêtée par le Mobilier national.
Exposition en cours (bien que temporairement fermée) jusqu’au 03 janvier 2021

Tapisserie des Gobelins, 1973-1976 (300 x 600 cm), Mobilier national, Paris. Droits réservés
Tapisserie de Zao Wou-Ki exposée au Kunsthal de Rotterdam. Droits réservés

Le musée d’art moderne de Paris présente encore les deux peintures de Zao Wou-Ki appartenant à ses collections dans La vie moderne, le nouvel accrochage de ses collections permanentes jusqu’au 31 décembre 2020, permettant de revisiter un siècle d’histoire de l’art.

Le musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun (France) continue sa relation privilégiée avec Zao Wou-Ki. Dans son accrochage Hommages. Peintures, dessins, photographies, le musée honore les artistes de ses collections décédés récemment : Henri Cueco, Jacques Monory, Vladimir Velickovic, Fred Deux et Cécile Reims. Pour fêter le centenaire de la naissance de Zao Wou-Ki, le musée expose également deux peintures d’une collection privée et l’encre de Chine que l’artiste avait offert au musée en 2008.
Exposition collective du 03 octobre au 30 décembre 2020.

Issoudun, Hommages. Musée de l’Hospice Saint-Roch. Droits réservés

Le musée national d’histoire et d’art de Luxembourg (Luxembourg) présente quant à lui deux peintures de Zao Wou-Ki, dépôt de collections particulières, dans le parcours de ses collections modernes et contemporaines permanentes. 24.05.65 (162 x 150 cm), à la gestuelle brute et
24.09.71 (130 x 97 cm) aux teintes plus acides, témoignent de ces années où l’influence de l’abstraction américaine rencontre les recherches spatiales revivifiées par ses racines chinoises. Les œuvres de Zao Wou-Ki sont entourées par les peintures de Pierre Alechinsky, Asger Jorn, Jean Dubuffet, Pierre Soulages et Hans Hartung qu’il a fréquentés dans le Paris de l’après-guerre.
Pour une visite immersive des collections du MNHA :

Musée national d’histoire et d’art de Luxembourg, salle moderne. Courtesy MNHA.

Enfin, l’ouverture du He Art Museum à Shunde dans la province du Guangdong (Chine), prévue en mars a enfin pu avoir lieu en octobre 2020. Le bâtiment, conçu par l’architecte Tadao Ando, abrite la collection de la famille He, tournée vers l’art contemporain international et chinois. On peut y découvrir la peinture La Mer, peinte par Zao Wou-Ki en 2004 (97 x 195 cm).

He Art Museum, Exposition inaugurale. Droits réservés / He Art Museum

He Art Museum, La Mer. Droits réservés / He Art Museum